#LancetGate. L'étude Carambar

Paris, France, 2 juin 2020

Le LancetGate est un Symptôme Comique : C'est les pieds nickelés qui font de la science

 

Cet article est un faux ! Aucune donnée pratique. Données réelles et digitales sont mélangées.
Nous avons fait 7500 electrocardiogrammes, 2000 scanners, des vraies choses qui montrent une vraie différence avec ce que l'on peut produire sans avoir vu un patient.

Il y a un emballement dans lequel l'opinion devient plus importante que les études scientifiques.
Nous avons mobilisé plus de 300 Internes, 100 médecins bénévoles, 100 étudiants ces derniers mois, fait 150 000 tests pour 54 000 personnes, 7 500 electro cardiogrammes, 2 000 Scanners... 
Comment voulez  vous que 5 personnes enfermées dans un bureau sans avoir vu un patient nous apprennent quoi que ce soit ?

Le Lancet a édité un article des pieds Nickelés ! 
Nick White la star des maladies infectieuses à Oxford a tout de suite écrit au Lancet pour leur indiquer que l'on ne pouvait pas croire le contenu de leur étude.
Il suffisait de demander aux gens qui savent pour crédibiliser la démarche. Il existe une hiérarchie scientifique et nous devons la respecter sous peine de décrédibiliser toute publication.

On ne peut pas spéculer sur les maladies lorsque l'on ne les connait pas. Il faut d'abord observer les choses. Ce sont des vraies questions qui se développent en dehors de toute passion. Nous sommes très fiers d'avoir accumulé des données colossales, et nous souhaitons que celles ci participent et profitent à la recherche en France et à l'étranger.

La haine que l'on a pu voir se développer, les insultes de collègues en public sont interdites. Le conseil de l'ordre devrait faire un rappel à l'ordre de notre code de déontologie. J'ai passé ma vie a être jalousé, ce sont toujours les deuxièmes couteaux qui envient ce qu'ils n'arrivent pas à accomplir. En France on a tendance à détester ses élites, en conséquence celles ci s'en vont. L'Inserm devrait se poser des questions devant la fuite des nos talents.