Docteur Richard Galy - Il faut que la médecine de terrain soigne / Covid-19

Mougins, France, 5 avril 2020

"Laissons nous tester en responsabilité. Il faut rendre aux médecins les moyens d'agir et de traiter"
Dr Richard Galy - Maire de Mougins

49i1llg4nf-richard-galy.jpg

Mougins vit une tragédie et nous déplorons 29 morts à ce jour . Le 31 mars je suis intervenu au forcing auprès de l'ARS afin de pouvoir tester les personnels soignants des Ehpad. Il y a clairement eu un retard d'allumage de leur côté, les tests démarrent lundi et nous avons proposé de reloger les personnels concernés dans des hôtels voisins afin de les isoler. Aujourd'hui les directives sanitaires nous bloquent au lieu de nous aider à avancer.

Je suis depuis le début favorable à ce que les médecins généralistes puissent prodiguer le traitement Chloroquine / Azythromicine, associé à son dosage de potassium face au Covid-19.
C'est une décision en connaissance de cause, soigner est notre métier et nous avons une responsabilité pénable sur chacun de nos patients. Je n'ai pas fait 14 ans d'études pour que l'on me dise à distance et sans connaissance terrain ce que je dois faire.

La chloroquine après avoir été utilisée par des millions de patients sans ordonnance a été mise à l'index en janvier. C'est incompréhensible, de même que de ne pas traiter les patients dès les premiers symptômes, cela revient presque à mettre en danger la vie d'autrui car une fois que les poumons sont envahis par une surinfection bactérienne il est trop tard !
En attendant les résultats des méthodologistes il faut que la médecine de terrain soigne. L'expérience et l'empirisme sont des remontées d'informations nécessaires aux épidémiologistes pour faire des synthèses. Nous devons rendre aux médecins les moyens d'agir et de traiter, c'est notre mission primordiale.

L'approche est depuis le début erronée. Il y a un mois, on nous expliquait qu'en cas de symptômes il fallait appeler le 15 et non pas son médecin. Cela a complètement saturé les services d'urgence et laissé nombre de nos patients dans d'affreux doutes et dans l'embarras. Pourquoi persister à empêcher les médecins de faire leur travail dans ces conditions ? Il faut changer maintenant d'approche. Rajoutons à cela le manque de matériel et le manque de masques associés à des conseils changeants tous les 3 jours, cela crée une grande confusion. Tout masque est utile, c'est une question de bon sens.

Nous sommes en guerre, et c'est toujours en temps guerre que la médecine a fait ses plus grands progrès. La guerre est la seule véritable école du chirurgien disait Hippocrate. 
Antiviral et anti-inflammatoire, laissons-nous tester en responsabilité.  La médecine existe uniquement grâce au lien intime qui unit le médecin et son patient depuis la nuit des temps.

Docteur Richard Galy
Maire de Mougins
le 03/04/2020

@RichardGaly
#neperdonsplusdetemps