Didier Raoult "Ici l'Hydroxychloroquine sauve"

Marseille, France, 26 mai 2020

Nous avons procédé à plus de 130 000 tets, et détecté plus de 5 000 cas. Notre base de données est unique.
Le taux de mortalités des patients traités à L'hydroxychloroquine / Azythromicine est le plus bas au monde

 

Chaque maladie a sa propre histoire et sa propre évolution, nous avons le sentiment d'avoir fait notre travail à l'heure ou aujourd'hui l'épidémie se calme. Il nous est passé ici 4000 malades, vous ne croyez quand même pas que nous allons changer d'avis à cause d'une étude foireuse faite sur du big data ! 

Il faut se poser la question de la dérive des journaux de rechercher médicale, sans doute comparable à celle des journaux classique, où la réalité rapportée est tellement tordue, qu'elle n'a plus rien à voir avec la réalité observable.
 

Il y a une différence fondamentale entre travail réel, réalisé par des experts et publication stériles sorties dans des contextes de publication discutables. Nous serions fous d'écouter pareils avis.